Le Ministre délégué, Madame Pauline Zouré (milieu)

(Ouagadougou, 30 mars 2019) : Le Comité National de Coordination des actions du  G5 Sahel du Burkina Faso a organisé du 27 au 30 mars 2019  à Koudougou, un atelier d’élaboration du plan d’actions de la feuille de route de la présidence burkinabè du  G5 Sahel. L’atelier a réuni une trentaine de participants impliqués dans la mise en œuvre des activités du G5 Sahel au niveau national.

 

Présidé par le Ministre délégué chargé de l’aménagement du territoire, madame Pauline Zouré, l’atelier avait pour objectif d’élaborer le plan d’actions de la feuille de route de la présidence burkinabè du G5 Sahel afin de mieux capitaliser et consolider les acquis en matière de sécurité et de développement au sein de l’espace Sahelien.

De façon spécifique, il s’est agi pour les participants : de s’approprier la feuille de route qui traduit la vision de la présidence burkinabè du G5 Sahel déclinée par Son Excellence Monsieur le Président de Faso lors du passage de témoin entre le Niger et le Burkina Faso, le 5 février 2019 à Ouagadougou; d’identifier, par priorité définie, les activités à mettre en œuvre au cours de la présidence burkinabè du G5 Sahel ; de prendre en compte, dans le plan d’actions, les activités pertinentes à mener au niveau du Secrétariat permanent ; de présenter le dispositif national de suivi des actions du G5 Sahel ainsi que celui de la mise en œuvre de la feuille de route.

 

Le Coordonnateur, Point Focal G5 Sahel, M. Gilbert Zongo

Au cours de l’atelier, le Coordonnateur, point focal G5 Sahel, monsieur Gilbert Zongo a présenté aux participants l’institution G5 Sahel et les  priorités définies dans la  feuille de route de la  présidence burkinabè du G5 Sahel avant l’entame des travaux ayant permis d’examiner et d’adopter le projet de plan d’actions concocté au préalable, par le Secrétariat technique du CNC G5 Sahel du Burkina Faso, sur la base des contributions des différentes parties prenantes.

Ainsi, priorité par priorité, activité par activité, les participants ont passé au peigne fin le projet de plan d’actions et les activités proposées par le Secrétariat permanent du G5 Sahel ; Et c’est  de façon consensuelle qu’ils ont, à l’issue d’échanges nourris, adopté un plan d’actions qui intègre les priorités de la feuille de route et les activités du Secrétariat permanent du G5 Sahel.

Le  travail abattu est satisfaisant a reconnu le Ministre délégué chargé de l’aménagement du territoire, Mme Pauline Zouré, représentant le Ministre de l’Economie , des finances et du développement , Président du Conseil des ministres des pays membres du G5 Sahel.

 

                    Une vue des participants

 

En effet, elle a, dans son discours de clôture de l’atelier, relevé la pertinence de l’approche utilisée par les participants, pour élaborer le plan d’actions en ces termes : « Vous avez pu élaborer le plan d’actions en identifiant les actions prioritaires et en incluant les activités pertinentes du Secrétariat Permanent du G5 Sahel et des autres démembrements du G5 Sahel ; Vous avez en plus formulé des recommandations qui permettront au Burkina Faso de mieux assumer son rôle et au G5 Sahel d’avancer à tous les niveaux. »  Puis,  a –t-elle poursuivi : « nous devons avancer résolument sur les chantiers de la sécurité et du développement. Cela se fera avec l’engagement soutenu de tous, dans une coopération accrue entre les pays du G5 Sahel, une implication de l’ensemble des acteurs, des actions mieux coordonnées, sous l’impulsion du SEM le Président du Faso, Président en exercice du G5 Sahel et l’ensemble des Ministres concernés, chacun dans son domaine de compétence ».

 

Photo de Famille

Avant de déclarer clos l’atelier, elle a formulé des suggestions et exhorté tous les acteurs, à œuvrer dans le sens de la concrétisation de la vision du Président du Faso, Président en exercice du G5 Sahel SEM Roch Marc Christian Kaboré, définie dans la feuille de route. 

 

Le Sécrétariat Technique du CNC G5 Sahel Burkina Faso