La salle de conférences de la direction générale de la Coopération (DGCOOP) a abrité le vendredi 2 octobre 2020, l’atelier national de validation du Rapport 2019 sur la contribution des ONG/AD au développement du Burkina Faso.  C’est la toute dernière étape du processus d’élaboration du rapport qui vient d’être franchie avec la tenue de cet atelier placé sous la présidence du directeur général de la coopération, représenté par son conseiller technique, monsieur  Koudbi Sinaré.

 

C’est un document de plus de Soixante-dix pages (70) qui a été présenté aux participants afin de recueillir leurs observations et commentaires utiles à son amélioration avant sa publication officielle.

 

Le rapport sur la contribution des ONG/AD est un document de référence qui capitalise les contributions financières et physiques des ONG/AD et Fondations reconnues officiellement et qui participent activement aux côtés de l’Etat burkinabè, à la mise en œuvre des politiques de développement.

 

Ledit rapport est élaboré annuellement depuis 2008 sur la base des rapports transmis par les ONG à la direction du partenariat avec les ONG/AD, logée au sein de la Direction générale de la coopération (DGCOOP), une structure technique du ministère de l’économie, des finances et du développement (MINEFID).

 

Pour l’année 2019, ce sont au total 236 ONG/AD et Fondations qui ont déposé leurs rapports auprès de ladite direction; et cela a permis à un comité technique  mis en place, de rédiger le projet de rapport,  objet de l’atelier de validation.

 

Le Conseiller technique du Directeur général de la coopération, a remercié toutes les structures qui se sont prêtées à l’exercice de transmission des rapports, rendant ainsi possible, la compilation des données. L’action des ONG/AD et Fondations est salvatrice pour les populations a-t-il insisté avant de les inviter à s’approprier le rapport, fruit d’un travail concerté et collectif.

 

Après la présentation du rapport par Appolinaire Balima, membre du comité technique de rédaction, les participants sont intervenus sur plusieurs aspects du document qui comporte deux grandes parties : la première partie traite de la contribution des ONG/AD  à la mise en œuvre des politiques sectorielles et la deuxième partie est consacrée à la contribution des ONG/AD en matière de formation et d’insertion professionnelle des jeunes. Cette deuxième partie  est justifiée par le choix du thème du rapport 2019 à savoir : « contribution des ONG/AD et Fondations à la formation et à l’insertion professionnels des jeunes ».

 

En 2019, la contribution des ONG/AD et Fondation s’est établie à plus de 140 milliards de francs CFA. Les interventions de ces ONG/AD et Fondations se constatent dans tous les secteurs de développement et couvrent l’ensemble du territoire national avec des variantes dans le volume d’investissement.

 

Les participants ont, à l'issue des echanges qui leur ont pemis de formuler des amendements de forme et de fond, validé le rapport 2019 sous reserve de la prise en compte des amendements par le comité de rédaction avant sa publication officielle dans les tous prochains jours.

 

 

Service communication de la DGCOOP