L’ambassadeur du Japon au Burkina Faso, Son Excellence Monsieur Masaaki Kato a procédé à la remise officielle de trois (03) véhicules Pick-up 4x4 au Conseil supérieur de la communication (CSC), le lundi 19 octobre 2020 à Ouagadougou.

 

Ce geste du Japon qui intervient dans une période électorale vise à renforcer les capacités opérationnelles du CSC dont la mission est de veiller au respect de la législation en vigueur et de la déontologie en matière d’information au Burkina Faso. Un rôle jugé important par l’ambassadeur du Japon dans la conduite d’un processus électoral apaisé.

 

D’une valeur d’environ 78 millions de Frans CFA, ce don de véhicules selon l’ambassadeur du Japon fait partie du plan stratégique 2017-2021 du CSC, financé grâce au fonds de contrepartie avec environ 1 milliard de FCFA. Il s’inscrit dans « la perspective de promotion de la paix et de la stabilité de la TICAD 7 » a-t-il ajouté.

 

Le président du CSC Maître Mathias Tankoano a salué le geste du Japon  qui, du reste, n’est pas à son  premier soutien à l’institution chargée de la régulation des medias. Ce don vient à point nommé permettre au CSC « de disposer de plus de moyens pour faciliter la mobilité du personnel » a déclaré  le président du CSC. Il a remercié l’ambassadeur et les plus hautes autorités japonaises pour leur sollicitude renouvelée au Burkina Faso, traduisant l’excellence des relations entre les deux pays.

 

Pour les élections du 22 novembre 2020, le CSC compte selon son président déployer des observateurs sur le terrain, pour s’assurer du respect du principe d’égalité entre les candidats dans les programmes d’information des organes de presse.

 

 

 

Service communication de la DGCOOP